[BRÈVE] L’EXPO QUI DANSE LE TANGO

Artiste toulousaine, Delphine Fabro est partie à Buenos Aires (Argentine) pour tirer le portrait de ses habitants. Le résultat est une série photographique qui questionne le corps & l’espace dans lequel il se situe (ici, la ville). L’exposition « Retratos Porteños » ancre cette démarche immersive au travers d’enregistrements sonores, captant les sons environnants et les échanges entre la photographe et ses modèles. Mais cela prend aussi la forme d’une création sonore : composé par Federico Goldberg & Gustavo Garay, un dispositif musical accompagne les images, à voir jusqu’au 24 juillet à l’Institut Cervantès. | toulouse.cervantes.es

Photo : © Delphine Fabro

©Editions 138. Tous droits réservés.

Développé avec Symfony et Golang. Propulsé par Caddy et Docker.