BRUIT ≤ : Projet Chaos

[ALBUM] BRUIT |THE MACHINE IS BURNING AND NOW EVERYONE KNOWS IT COULD HAPPEN AGAIN (Elusive sound) | bruitofficial
[LIVE STREAMING] Le Metronum | ven. 23 avr. | 20h | nomusicnolife

Après avoir repoussé la musique dans ses derniers retranchements en octobre 2018 à travers Monolith, le quartet toulousain Bruit ≤ est de retour avec un nouveau cas clinique d’implosion auditive et surtout non dénué de sens : The machine is burning and everyone knows it could happen again. Chronique post-apocalyptique au casque.

| Mathieu Laforgue

Au commencement, il y a « Industry », architecturalement construit dans l’idée de « Bloom », ouverture de leur précédent carnage sonore. Il ne faut attendre que quelques secondes pour voir notre poil s’iriser. S’en suit alors une envoûtante vague musicale qui ne cesse de prendre de l’ampleur au fil des minutes, pour venir fracasser la côte au terme d’un final violonesque dantesque.

Reprendre son souffle, c’est l’heure de « Renaissance » et son intro’ toute en clarinette. Sur des tonalités folk, l’immersion est totale, notre cerveau en ébullition, concentration extrême pour ne pas en perdre une miette. Les pré-requis absorbés, place désormais à une rafale de sons additionnels plus lourds, la distorsion naissante faisant alors exploser le tout avant de retomber sur nos pattes quelque peu chahutées. La désorientation spatio-temporelle est totale.

Mise en abîme en bonne et due forme

Direction alors l’« Amazing old tree », spot obsolète d’apaisement, voix au loin, sonar et clavier en fil rouge d’une perche musicale en apesanteur où écologie rime avec agonie. Ceinture bien accrochée, sens en alerte, prise de conscience sans texte ajouté.

Dernière ligne droite, et face à face avec un monstre musical : « The machine is burning and now everyone knows it could happen again ». Martèlements de batteries, casque en saturation, civilisation en perdition, oppression sonore de plus en plus insistante avant mise en abîme en bonne et due forme. Énorme claque.

❯ Vous pensiez vraiment avoir musicalement tout vécu avec « The fall » ?

Cadeau !

Le clip live de « The machine is burning and now everyone knows it could happen again » avec du noir, du blanc, des cheveux longs et des instruments de musique cathédralisés ci-dessous :

Photo : Bruit ≤ © Mathilde Cartoux

©Editions 138. Tous droits réservés.

Développé avec Symfony et Golang. Propulsé par Caddy et Docker.