[LIVRES & BD]
Les chroniques de septembre 2020

BÉNIE SOIT SIXTINE

MAYLIS ADHÉMAR (Julliard)

[ROMAN]
Bénie soit Sixtine doit faire l’effet d’une bombe sacrilège dans les milieux traditionalistes et fondamentalistes chrétiens. Pensez-vous : à l’apogée de la Manif pour Tous, à Nantes, voilà une jeune fille de bonne famille, pieuse comme il faut, qui se met en tête de s’affranchir du climat mortifère dans lequel elle a été élevée. Inspiré de la propre vie de Maylis Adhémar, le sujet est servi par une écriture qui prend des tonalités de thriller et une rigueur qui rappelle la formation de journaliste de son auteur, basée à Toulouse. Pour autant, Bénie soit Sixtine n’est pas un pamphlet anti-religion, plus une représentation des mécanismes de l’embrigadement et des dérives sectaires – qui pourraient tout autant s’appliquer à d’autres mouvements, religieux ou non. C’est, au fond, ce qui terrifie le plus : malgré les avancées sociales ou les victoires politiques, le sentiment que les valeurs « progressistes » sont décidément loin d’être partagées par le plus grand nombre. | B.O.


SOIT DIT EN PASSANT

WOODY ALLEN (Stock)

[MÉMOIRES]
L’autobiographie de Woody Allen ressemble à un film de Woody Allen. Jusqu’ici tout va bien. Le réalisateur/scénariste y raconte sa vie et fait preuve, la majorité du temps d’une légèreté et d’un humour lui permettant de rester dans le même registre que celui de ses films, s’autorisant des incartades dans un style très libre. Pour autant, quand il évoque les accusations dont il est la cible, et qu’il réfute sans cesse avec virulence, l’auteur sait aussi se faire plus grave. Woody Allen saisissant la balle au bond pour livrer sa propre version, qu’il étaye de nombreux témoignages. Un ouvrage indispensable pour les fans ! | G.R.


CITÉVILLE

JÉRÔME DUBOIS (Cornélius)

[BD]
Dorénavant, quand je reçois un nouvel ouvrage de chez Cornelius, je me demande à quelle nouvelle folie je vais être confronté. Ce mois-ci, bienvenue à Citéville, bourgade sortie de l’univers déjanté de Jérôme Dubois où quotidien rime avec violence et absurdité. Neuf lieux à visiter, neuf leçons de vie pour appuyer où ça fait mal et mettre au passage une énorme taloche derrière la tête de l’espèce humaine. Pour apprécier d’autant plus ce dernier, découvrez également Citéruine, écrit en miroir, je vous passe la prouesse technique de la chose, qui met en scène la même bourgade mais cette fois ci laissée à l’abandon aux Editions Matière. Perturbant. | M.L.


LES CHOSES DE L’AMOUR

DOROTHÉE DE MONFREID (Misma)

[BD]
On connaissait Toy Story, et la vie secrète des jouets, voici la Love Story des objets. Autrice et illustratrice spécialisée dans les albums jeunesse, Dorothée de Monfreid imagine ce qui se dit, se chuchote ou se crie, quand une lampe de bureau allume un livre, qu’un couple de Légo veut briser la routine en s’emboîtant dans de nouvelles positions, ou qu’une agrafeuse lourdingue drague une feuille de papier qui n’en demandait pas tant. Un détournement des mœurs humaines sous la forme d’une collection de strips entamée en 2017 (dans le journal Mon Lapin Quotidien, de l’Association). Les Choses de l’Amour est une tendre mise en abîme de nos comportements, et un réel plaisir de lecture ! | B.O.

©Editions 138. Tous droits réservés.

Développé avec Symfony et Golang. Propulsé par Caddy et Docker.