ETPA :
l’école des métiers du jeu-vidéo

[CONFÉRENCE, JEU VIDÉO] Etpa | jeu. 25 juin | 18h | grat. | etpa.com
Conférence à suivre en direct sur : abidingbridge

Jeudi 25 juin, l’Etpa organise une conférence virtuelle (donc ouverte à tous) sur le marché du jeu vidéo et ses coulisses. L’occasion de découvrir la formation proposée sur le campus toulousain de l’Esma-Etpa, en compagnie de Jérôme Mallet, chargé des relations entreprises.

| Propos recueillis par La Rédaction

À l’origine, l’Etpa est connue pour être une école de photographie. Comment le jeu vidéo s’y est intégré ?
L’Etpa est regroupée sur un même campus avec l’Esma, École Supérieure des Métiers Artistiques qui enseigne le graphisme, mais aussi l’animation 3D, le design d’espace… Niveau matériel, il y avait déjà presque tout sur place pour faire un studio de jeu vidéo ! C’est un peu comme ça que la formation a été lancée, il y a bientôt dix ans. Jusqu’à présent, on parlait de Game Design, ce qui est assez réducteur car on y étudie chaque corps de métier : de l’artistique à la technique de programmation… Du coup, on officialise un peu la chose en la renommant « Métiers du jeu vidéo ». C’est une évolution naturelle en quelque sorte.

Comment se déroulent ces trois années de formation ?
Il y a d’abord un tronc commun en première année, qui permet de découvrir les différents métiers du jeu vidéo, parce que nous nous sommes aperçus que les étudiants connaissent souvent mal tous ces secteurs. Or, c’est un atout vital par la suite sur le marché du travail, cela leur permet de comprendre les besoins des autres fonctions. Ensuite, ils vont commencer à se spécialiser en deuxième année, en s’orientant vers l’artistique, le design ou la technologie, jusqu’à la création d’un jeu vidéo dans des conditions professionnelles en troisième année.

Cela implique-t-il beaucoup de pratique ?
Les étudiants font des jeux durant tout le cursus ! Il y a une partie théorique mais il y a surtout beaucoup de matières concrètes : de la 3D, du dessin, de l’interfaçage… Ils commencent par créer un jeu de société pour comprendre pourquoi ils jouent, veulent gagner, continuer une partie… C’est une façon de déconstruire son rapport au jeu, avant de replacer les briques : la narratologie, l’environnement, les personnages… Étape par étape, la formation enseigne toutes les caractéristiques de la création d’un jeu.

Photo : Grand prix ETPA 2019 © DR

CONFÉRENCE : les coulisses du jeu vidéo

Déjà en avril dernier, durant le confinement, l’Esma-Etpa avait été un des premiers campus à mettre en place des portes ouvertes virtuelles. Une proposition innovante, réitérée avec cette conférence autour du marché du jeu vidéo, retransmise en direct et pour tous les publics, le 25 juin de 18h à 21h.

Animée par Elisabeth Maler, auteur du jeu à succès A normal lost phone, et les créatrices de Abiding Bridge, studio indépendant et agence de conseil et d’accompagnement des jeunes créateurs, cette rencontre 2.0 présentera la situation de l’industrie vidéoludique en France, en compagnie du spécialiste Laurent Michaud.

En provenance des écoles Etpa-Jeux Vidéo de Toulouse, Montpellier mais aussi Rennes, d’anciens étudiants prendront ensuite la parole. Travaillant aujourd’hui pour des pointures telles qu’Ubisoft, DontNod, ou des studios de jeux indés, chacun d’eux présentera un métier en particulier.

Game designer, Level designer, Environment artist ou encore Directeur créatif…
Un panorama complet qui s’achèvera par une série de questions-réponses avec le public.

À suivre en direct sur : abidingbridge | Pour découvrir l’Etpa : etpa.com

©Editions 138. Tous droits réservés.

Développé avec Symfony et Golang. Propulsé par Caddy et Docker.