COMPIL’ : les toilettes cultes du ciné

Et ouais, ce 19 novembre, c’est la Journée Mondiale des Toilettes ! Pour fêter ça, Clutch a compilé ses scènes de toilettes préférées au cinéma. Drôles, dégoûtantes, dérangeantes voire les trois en même temps, tour d’horizon de séquences cultes. Un top « Games of trône »… à lire au bon endroit, évidemment !

| Gilles Rolland

#1

SHINING
| Stanley Kubrick (1980)

Jack Torrance (scandaleusement renommé Jacques dans la version française, chose plutôt courante à une époque où Jason de Vendredi 13 était appelé Jacky), en plein délire, se retrouve dans les toilettes de la salle de bal de l’Overlook, l’hôtel hanté dont il a la garde pendant l’hiver. Il y rencontre Grady, précédent concierge, connu pour avoir massacré sa famille il n’y a pas si longtemps.

Un fantôme qui va pousser un peu plus Jack à commettre à son tour l’irréparable. Dans Shining, les toilettes (rouges) sont ni plus ni moins que l’anti-chambre des enfers. Là où le Mal gagne son combat sur le bien. Là où la folie consume la raison.

Stanley Kubrick filmait les toilettes comme personne. Sa courte filmographie est ainsi parsemée de séquences cultes se déroulant dans ces endroits qui revêtent alors une symbolique bien particulière. Outre Full Metal Jacket (ci-dessous), on aurait ainsi tout aussi bien pu citer la scène d’ouverture d’Eyes Wide Shut, ou les toilettes en apesanteur de 2001.

Mais le plus important, c’est que Kubrick aurait, un jour, déclaré que ses meilleures idées lui venaient sur le trône. Grand homme.

#2

TRAINSPOTTING
| Danny Boyle (1996)

« Les pires toilettes d’Écosse ». Le mot figurant sur la porte des gogues dans lesquelles Mark Renton est obligé de se soulager, annonce la couleur. Et la couleur justement, tire plutôt vers le marron. Et c’est alors que, contre toute-attente, Mark plonge dans la cuvette, en plein trip, pour nager dans les profondeurs de sa forte dépendance aux drogues dures. Il nage puis remonte à la surface, retrouvant sa réalité « humide » et « odorante » pour peut-être envisager un avenir un peu moins « chargé ».

#3

TRUE LIES
| James Cameron (1994)

Dans True Lies, Arnold Schwarzenegger campe Harry Tasker, un redoutable agent secret à la poursuite d’un ignoble terroriste. À ses trousses en pleine ville, il se retrouve pris dans une fusillade dans les toilettes d’un hôtel, qu’il réduit tout bonnement en cendres. Le tout pendant qu’un pauvre homme tente de faire ses besoins naturels… Un massacre à la hauteur d’un des meilleurs actioner des 90’s, pourtant trop souvent oublié dans la filmo du papa de Terminator. Excepté par Tom Cruise, qui s’en souviendra dans Mission Impossible Fallout lors d’une mémorable scène de baston dans les toilettes.

#4

ENTER THE VOID
| Gaspar Noé (2009)

Trahi par un ami proche (alors que ça va hein, il avait juste couché avec sa maman d’abord), Oscar s’enferme dans les toilettes d’un bar pour se débarrasser de la drogue qu’il a sur lui. Avant d’être abattu par la police. Point de départ d’un grand film malade qui revisite le Livre des morts tibétain dans un Tokyo sous acide. Un trip psychédélique et fluo qui porte bien la patte du réalisateur d’Irréversible (comme le témoigne le délire graphique de son générique, en vidéo).

#5

L’ARME FATALE 2
| Richard Donner
(1989)

« La première fois en 20 ans que j’ai les toilettes pour moi tout seul ». Roger est peinard en train d’apprendre dans son magazine à pêcher le marlin dans le Golfe du Mexique quand il s’aperçoit qu’une bombe se cache sous la cuvette. La scène qui a encouragé les cinéphiles à systématiquement vérifier si leurs propres WC n’étaient pas piégées…

#6

DEMOLITION MAN
| Marco Brambilla (1993)

Demolition Man n’a pas poussé le vice jusqu’à nous montrer le lieutenant John Spartan, le héros incarné par Sylvester Stallone, en train de faire sa petite affaire dans les toilettes. On le voit juste se demander pourquoi 3 curieux coquillages ont remplacé le papier, dans le futur aseptisé où il vient d’être décongelé pour affronter Dennis Rodman (pardon, Wesley Snipes). Et c’est donc depuis 1993 qu’on se demande comment on est censé se servir de ces trois foutus coquillages ! Ce n’est que tout récemment que Sly a donné la réponse, dans un live Instagram. Selon lui, il faudrait tout simplement s’en servir comme des baguettes chinoises…

#7

THE BIG LEBOWSKI
| Joel & Ethan Coen (1998)

Jeffrey Lebowski rentre peinard à la maison quand des truands se jettent sur lui et lui enfoncent la tête dans les chiottes. A la question, répétée, « Où est le pognon Lebowski ? », le principal concerné répond avec la nonchalance qui le caractérise : « il doit être là dans le fond quelque-part, refais voir »… Cette scène, culte, comme 99% de toutes celles qui composent The Big Lebowski, est le point de départ de toute l’intrigue du Dude !

#8

Toilet GIF - Find & Share on GIPHY

DUMB & DUMBER
| Peter & Bobby Farrelly
(1994)

Jaloux de voir son meilleur ami se montrer entreprenant avec la femme qu’il désire, Lloyd décide d’administrer à Harry (à son insu bien sûr), une massive dose de laxatif. Résultat, ce dernier, à peine arrivé chez sa belle, se voit contraint d’aller ruiner ses toilettes… Certes on a vu plus fin mais après tout, on est chez les Farrelly non ? Assurément l’une des scènes de WC les plus drôles du cinéma américain.

Dumb & Dumber cache une autre scène de toilettes absolument hilarante, mettant cette fois-ci en scène Jim Carrey, quand Lloyd, son personnage, alors qu’il se soulage dans les toilettes d’une station-service, voit le message suivant sur le mur « pour de l’amour viril, sois ici le 25 mars à 2h15 précises ». Lloyd ne tardant par à s’apercevoir qu’on est justement le 25 mars. Et qu’il est 2h15…

#9

Creepy Full Metal Jacket GIF - Find & Share on GIPHY

FULL METAL JACKET
| Stanley Kubrick (1987)

Guignol fait sa ronde de nuit. C’est alors qu’il surprend Leonard « Baleine » Lawrence sur les toilettes, un air sinistre figé sur le visage. L’ex aspirant soldat qui, au terme d’une formation ponctuée d’innombrables humiliations, a décidé d’en finir… En toute logique, la première partie du chef d’oeuvre guerrier de Stanley Kubrick trouve sa conclusion dans les latrines. Le regard possédé de l’engagé Baleine nous hante encore.

#10

Ben Stiller Weiner GIF - Find & Share on GIPHY

MARY A TOUT PRIX
| Peter et Bobby Farrelly (1998)

Le gentil et timide Ted a enfin réussi à trouver le courage d’inviter Mary au bal. Ted qui se pointe donc chez sa belle le jour fatidique pour finir par se coincer « la merguez et les pois chiches » dans la braguette de son costume. L’une des nombreuses scènes cultes de ce classique des 90’s !

#11

MES MEILLEURES AMIES
| Paul Feig
(2011)

Le coup du resto mexicain… En plein essayage de robes, en prévision du mariage de leur amie, les demoiselles d’honneur payent le prix fort d’une cuisine à la fois trop épicée et probablement trop périmée. Toutes étant prises simultanément d’une diarrhée explosive, en plein magasin, au milieu de la soie et des dentelles. La mariée quant à elle, finissant par fuir dans la rue pour se voir contrainte à se décharger du feu qui consume ses entrailles au beau milieu de la circulation. Comédie culte réalisée par Paul Feig, Mes Meilleures Amies a totalement repoussé les limites !

#12

PULP FICTION
| Quentin Tarantino
(1994)

On ne peut plus poser sa pêche tranquille. Il faut avouer aussi que Vincent Vega a la fâcheuse tendance à aller bouquiner aux cabinets quand il ne faut pas. Passe encore que ce soit lors du braquage d’un coffee-shop. Mais quand le boxeur renégat et entêté Butch veut récupérer la montre léguée par son père, l’homme de main de Marcellus Wallace se retrouve dans une situation un chouilla plus… merdique !

©Editions 138. Tous droits réservés.

Développé avec Symfony et Golang. Propulsé par Caddy et Docker.